Des gestes (discrets et secrets) de bal et d'après bal

"La valse" de Camille Claudel

  • Elle réalise en scottish une stupéfiante figure de triple (ou quadruple ?) tour autour de ma main chauffée à blanc et ce avec le sourire. Les juges bulgare et russe du patinage en seraient eux-mêmes restés babas.
  • Avant et pendant le changement de partenaire en chapelloise, une inconnue annonce à grand cri à sa copine qui va lui succéder dans la danse "alors là, tu vas voir, c'est un vrai pro". Un pro de la chapelloise… bon, va falloir vraiment assurer, même sur un basique mixer des familles !
  • Invitée par deux prétendants (dont moi) à la même fraction de seconde, elle décline l'offre de mon rival avec naturel et diplomatie d'un aimable et souriant "je l' avais déjà promise "! Savoir-faire et savoir être… Ouf, gagné, et sauvé, pour "Cochinchine", c'était faisable à trois, mais là nous deux, c'est mieux.
  • Tard dans la soirée, pause entre deux groupes, elle se passionne, à l'écart de la foule, pour mes savantes explications techniques (avec démo) sur le délicat changement de tour d'épaule dans les "Grandes poteries", 2è partie. Je me crois maître à danser écouté.
  • Je jette un large regard circulaire dans la salle, comme pour chercher une partenaire, mais je sais qu'elle est déjà derrière moi, elle me tapote sur l'épaule, en marquage individuel serré. YES ! Peut-être basketteuse, à la ville ?
  • Elle fait mine de défaillir de vertige après une valse somptueuse mais effrénée, pour que je la retienne dans mes bras. Ah, non, elle est vraiment très mal et je n'avais rien vu venir. Zut ! Elle avait pourtant l'air de bien aimer tourner.
  • Elle me glisse que durant certaines danses bretonnes, elle aime faire conversation, du cidre ou une crêpe à la main au fond de la salle. Une petite faim me prend à la première gavotte.
  • Fatigué et décidé à rentrer à minuit sonnant, je danse (surtout avec elle) encore bien au-delà d'une heure du matin. Bon, ce dépassement, c'est un peu comme pour le passage à l'horaire d'été, je rattraperai demain cette pénurie de sommeil.
  • Adepte après les bals de promenades de retour au calme sous les étoiles, elle m'y invite et commente abondamment la soirée, serrés à l'étroit sous son mini-parapluie. Vive la pluie !
  • Au saut du lit, avant la douche, elle veut perfectionner encore un pas (de mazurka …) en tenue d'Eve (et d'Adam). Bien volontiers, tant pis pour le possible rhume.

(A suivre...)

Amato


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles au hasard

Exprimez-vous

Sous divers articles, un espace vous est offert pour vos commentaires. L'anonymat, les pseudos sont possibles.
Vos apports sont des enrichissements précieux, des couleurs essentielles et une des raisons d'être de ce site, qui diffuse des informations, des idées mais permet aussi des retours et des échanges sur les thèmes et activités qui nous passionnent.