A petits pas de travers


Les aventures, mésaventures et vicissitudes procurées par le monde du folk peuvent parfois rendre grincheux. Rien de grave, ces récits sont les exceptions qui confirment la règle : le bal est bien la plupart du temps un lieu de plaisirs très divers.
 

Le malentendu
La sono me fait percevoir l'annonce « polka ». Chic, youpie, hourrah, ça va déménager, juste après une mazurka lancinante. En fait il s'agit d'une polska, hum, hum, que faire? Sacrée paire de baffles.

La loterie
A la fin d'un mixer, les musiciens enchaînent immédiatement sur une danse de couple, règle évidente, on continue avec sa dernière partenaire, sans se débiner SVP. Il n'y a en principe que des gagnants, chacun bénéficie d'un lot.

La poisse
Le groupe en scène va bientôt enregistrer un CD et pour se mettre en confiance aligne sa version concert ou studio, avec tous ses gri-gri et exploits brillants à l'écoute mais insensés pour la danse. Et en plus, on vous fait remarquer que vous êtes privilégiés par cette avant-première mondiale et intergalactique. Merci quand même.

La scoumoune
Ni la carte routière, ni le GPS n'ont contribué à me faire trouver le lieu peu fléché de cette fête folk de pleine nature, dans une montagne brumeuse et pluvieuse même en été. Plus d'une heure perdue sur des chemins forestiers de traverse.

Le flop
Invité amicalement et inopinément à jouer quelques morceaux, mais démuni de mon instrument je me lance avec un accordéon obligeamment prêté. Je comprends trop tard qu'il est le seul et unique de son espèce, avec des doigtés étranges ou introuvables, des basses trafiquées et un soufflet en béton armé. Ça swingue comme un rouleau compresseur vintage, le piège est diabolique. Sauve qui peut !

Sans fil ni aiguille
Lors d'une valse endiablée, la robe d'été de ma danseuse se déchire dans son dos, du haut jusqu'à la taille. Dignement, héroïquement, la danse est menée jusqu'au bout.
Ma partenaire repart à reculons. Je fais mine de ne rien remarquer, à tort, je crois. Car parfois, de fil en aiguille...

La baraka
Malgré une prestation musicale comme-ci, comme-ça, une gentille future organisatrice s'enquiert des coordonnées de notre groupe, d'un air lumineux et emballé. Et parfois, véridique, il y a réellement une suite.

La misère
Même situation, mais un organisateur radin nous offre de jouer chez lui, moyennant un repas , histoire de nous « aider à nous faire connaître ». Après plus de 300 bals ou événements publics au compteur et de nombreuses heures de scène et de vol, ce sera indiscutablement NON, merci.

Janus à deux faces
Le musicien beau-comme-un-dieu-qui-fait-rêver-les-danseuses, attisant espoirs et envies par moult effets de scène, descend inviter une belle dans la salle pour une danse. Aux dires de la danseuse, le rêve s'est vite estompé, car il danse plutôt mal.

 

Amato


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles au hasard

Exprimez-vous

Sous divers articles, un espace vous est offert pour vos commentaires. L'anonymat, les pseudos sont possibles.
Vos apports sont des enrichissements précieux, des couleurs essentielles et une des raisons d'être de ce site, qui diffuse des informations, des idées mais permet aussi des retours et des échanges sur les thèmes et activités qui nous passionnent.