danse folkloriqueLa danse sans folk

 

A toutes les époques, la danse a toujours inspiré les artistes, peintres, sculpteurs et hommes de lettres.

 

Danse « thérapeutique », «danse» maladive.

par Polygrotte

Les rapports entre danse et guérison sont un vaste domaine, dont la tarentelle, danse italienne présumée anti-venin de tarentule (une araignée un peu mythique, qui danserait sur ses 8 pattes et à la morsure léthargique), est connue et déjà évoquée dans AccroFolk. En Alsace ce thème a une histoire particulière également, du côté de la « Danse de Saint-Guy -ou danse de Saint-Vit», une manie dansante.

Danser, c’est bon pour la forme

par Catherine Janvier

De salon, orientale ou latine, la danse est une source de plaisir incomparable qui permet de faire travailler le corps en douceur. 

Dansez, quel que soit votre âge. C'est l'un des meilleurs traitements préventifs de l'insuffisance veineuse. Autre bénéfice, en dansant régulièrement on obtient facilement une augmentation de ses capacités respiratoires de l'ordre de 15 %.

L’envie de danser, est-ce que ça s'explique ?

par Anne Briant

L’art de danser, c’est le langage de l’âme et du corps qui peut être exprimé par tout et chacun, à sa manière. Chaque pas, chaque mouvement dans ce qu’il dégage peut devenir un acte de danse. C’est la sensibilité, l’imaginaire et les émotions qui suscitent, sans même qu’on s’en aperçoive, l’envie de danser. 

 

Articles au hasard