AccroFolk, musique et danse folk et trad

               Les nouvelles des musiques et des danses folk et trad.

Font Size

Cpanel
Vous êtes ici : Accueil Chroniques Les billets de Cheveux Gris Foin des préjugés, on change tout !

Chroniques

Foin des préjugés, on change tout !

 

Sentir. Écouter. Écouter, avec son corps, tout ce que dit le corps de l'autre.

D'abord, il y a eu un atelier « guidage ». Spontanément, je n'y suis pas allée. Préjugé partagé: il n'y avait presque que des mecs. Et là, surprise...

L'animateur annonce « Changez. ». Et on change – pas de partenaire, non, ce serait trop simple. Mais de guideur. Tu me guidais? Je te guide. Je te guidais? C'est ton tour, débrouille-toi. Rien ne change, ni la position des mains, ni celle du corps. Mais tout change.

Vu les immobilités subites, ou les soubresauts, ou les changements de trajectoire... ça devait être déstabilisant. Eh oui, mon bon: tu croyais être le chef, tu ne l'es plus. Aha !

Deuxième acte : tango. Le tango, danse de couple sophistiquée, très peu pour moi, jeu de séduction de mauvais goût, et en plus on reste scotché à son partenaire toute la soirée, pouah! Jouer la séduction machiste, très peu pour moi. La domination masculine, même pour faire semblant, c'est non. Préjugé encore !

Car voilà : ce matin-là, au petit déjeuner, les animateurs de tango étaient vraiment très sympas. Et il n'y avait aucun atelier passionnant. Alors, pourquoi pas ? Essayons... Et là, autre surprise. Nous voilà à l'atelier tango, assez balourds, à nous tenir les bras face à face, j'avance, tu avances, nous reculons, et on recommence. Séduction domination, préjugé, vous dis-je : il y a bien autre chose. On a passé une heure et demie à avancer et reculer sans savoir à l'avance qui faisait quoi.

Et alors ?

Sentir. Écouter. Écouter, avec son corps, tout ce que dit le corps de l'autre.

Eh bien, mes bons amis, bilan du festival: je ne danserai peut-être jamais le tango. Mais une séance de « guidage » et deux de tango, et... on change tout ! Écoute corporelle, nous ne dansons plus la mazurka de la même manière, ni la scottish, ni la valse. C'est plus souple, plus exact, plus coordonné, plus franc. Plus heureux !

Préjugé encore : croire qu'on sait danser. Après trente ans de valse, il y avait encore à découvrir. Tout a changé !

Cheveux Gris

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Annoncer...

... votre manifestation dans l'agenda d'AccroFolk.

Veuillez remplir ce formulaire ici

 

Lettre d'information

Pour être informé mensuellement par mél de l'agenda des manifestations folk et trad d'Alsace et environs, complétez les champs ci-dessous.
Vous êtes ici : Accueil Chroniques Les billets de Cheveux Gris Foin des préjugés, on change tout !

Nombre de visiteurs

Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis 2005
3453
3733
26734
26734
78599
69100
1450004

Prévision pour aujourd'hui
4056


Your IP:107.21.67.191

A votre disposition

Partager vos réactions

  • Qui c'était le preum's ?

    • Homonymix ++ Groupe de bal folk « FRESQUEL » à Carcassonne avec Camille Mondon (accordéon diato.), Michel Mondon (flûtes et boudègue), Guy Beaubois (violon et ...

      Lire la suite...