AccroFolk, musique et danse folk et trad

               Les nouvelles des musiques et des danses folk et trad.

Font Size

Cpanel
Vous êtes ici : Accueil Chroniques Les billets de Cheveux Gris Danser à 13/7

Chroniques

Danser à 13/7

 

Encore une fois, je ne les nommerai pas.

Ôtez-moi d'un doute, une polska, combien de temps ? Trois ? Oui ? Ah ! C'est bien ce que je croyais.

Et, tant que nous y sommes, dites-moi, un rondeau, combien de temps ? Ah ! Vous n'êtes pas d'accord ? Deux ? Ou six ? Enfin, deux fois trois, deux temps ternaires, quoi ? En fait, vous êtes d'accord. Et d'accord avec moi. C'est que, voyez-vous, ce soir-là, j'ai eu un doute. D'accord, je ne suis pas une danseuse émérite, mais quand même, le pied toujours en l'air, ça n'allait pas. Disons-le, ce soir-là, la polska faisait cinq temps. Et le rondeau, trois, enfin, pas tout le temps, une fois sur deux ou sur trois.

La musique était sophistiquée, créative sans doute, (quoique bruyante, et les habitués d'AccroFolk savent que j'adôôôre ça.), mais bon, créative. De super-musiciens, sans doute. Mais devant eux,la piste cahotait ! Toujours un pied levé quand on aurait voulu le poser, et vice-versa. Bon, il y a toujours quelques danseurs qui improvisent savamment, d'autres qui se trémoussent en suivant la musique sans s'occuper de savoir si c'est une danse connue ou pas, qui croiseront le rondeau avec la polska s'il le faut, et tant mieux pour eux. Mais la masse honnête, dont je fais partie, aime évoluer dans le cadre heureux d'un rythme connu, éprouvé...

Nos super-musicos avaient ce soir-là, emportés par leur créativité, oublié que pour danser, le cadre rythmique doit être impeccable. Un chorus, une super-impro... et on est perdus. Un point d'orgue, et même un ralenti à la fin,... même chose. Ce qui ne pose aucun problème en concert transforme le bal en course de rattrapage. Et le plaisir diminue, ou même disparaît. Dommage.

Ils sont de plus en plus nombreux, les groupes qui confondent le concert et le bal. Je les comprends, il y a plus de public pour un bal que pour un concert. Mais chaque chose à sa place. Ce soir-là, ceux qui ont le plus apprécié, ce sont ceux qui étaient trop fatigués, qui avaient mal aux pieds, ou une entorse, ou les copains qui ne savaient pas danser: ils sont restés sagement sur les bords, à écouter un super-concert. Mais nous... tristesse. J'ai fini au bar, à médire.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Annoncer...

... votre manifestation dans l'agenda d'AccroFolk.

Veuillez remplir ce formulaire ici

 

Lettre d'information

Pour être informé mensuellement par mél de l'agenda des manifestations folk et trad d'Alsace et environs, complétez les champs ci-dessous.

Nombre de visiteurs

Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis 2005
470
4531
16196
26734
91342
69100
1462747


Your IP:54.82.122.194

A votre disposition



Partager vos réactions

  • Survivants

    • J'ai parfois aussi cette sensation de non-continuité, de non-transmissio n, de microcosme... et pourtant, bien des faits la contredisent. Hors modes, certes (mais ...

      Lire la suite...