Bourrée

Danse traditionnelle de bal folk, la bourrée

Forme

Danse collective individuelle

Origine

Lorsqu'on parle de "bourrée", on pense souvent Auvergne. Cette danse est perçue comme originaire de cette région depuis le XVIIè siècle, bien que cela en soit pas certain. Cette danse a des origines dans le centre de la France au sens très large, Auvergne, Berry, Limousin, Morvan... Le nom de bourrée provient des fagots de petit bois qui alimentaient le feu autour duquel la danse était pratiquée. Elle fut très à la mode sous Louis XIV. George Sand, qui aimait à danser la bourrée du Berry la caractérise dans ses écrits comme "notre danse classique, souple, bien rythmée" et très gracieuse dans sa simplicité". Dans "Le meunier d'Angibault", elle décrit les Berrichons dansant la bourrée : " Aucun peuple ne danse avec plus de gravité et de passion en même temps". De nombreux compositeurs comme Bach, Mozart, Lully....en ont inscrit à leur répertoire.


Pas

Le pas de base commun à toutes les bourrées consiste en trois posés qui progressent dans la même direction et dont le deuxième est un posé incomplet. On peut le faire en avant, en arrière ou sur place. Pour en connaître les subtilités, il est préférable de fréquenter quelques stages de danse folk.

Type

On distingue plusieurs bourrées :

  • À deux temps (Limousin, Charolais, Bourbonnais...) à trois temps (Limousin, Haut-Berry, Haute-Auvergne)
  • En ligne, en carré, en rond, en quadrette ou encore croisée, droite…
  • À deux danseurs, trois, quatre, six, huit… ou plus et même toute la salle dans un seul grand cercle
  • Des formes spécifiques à chaque région (Berry, d'Auvergne, du Limousin, du Morvan...)


Dans nos bals folks on retrouve souvent la bourrée à deux ou trois temps, en ligne (une ligne de garçons, une ligne de filles) chaque cavalier fait face à sa cavalière.
Le couple se rapproche en deux pas de bourrée, puis chacun retourne à position de départ, en deux pas de bourrée. On fait ce déplacement quatre fois.
Puis les deux partenaires se croisent, face à face. Chacun rejoint la ligne de son partenaire. Deux fois.

Dans les bourrées en lignes de nos bals folk, on peut « broder » autour de ces pas et faire quelques figures. Elle devient ainsi fine et élégante et on peut vraiment s'amuser, en complicité avec son partenaire. Un plus qui donne de l’ampleur à cette danse, comme à bien d'autres : le jeu du regard, les yeux dans les yeux aussi longtemps que faire se peut dans la danse. Et pour une grande connivence, selon le type de bourrée le charme de son cavalier ou cavalière… Bref, c’est une danse pleine de surprises.

Vous trouverez plus d'infos sur les bourrées sur le site Trad 95, pages Auvergne et Berry avec notamment des explications de la bourrées des Grandes Poteries avec des schémas.

 

Dessin d'Ariane Pinel Extraits de bourrée

Répondit l'echo (3 temps), par Pouce Étiré

Bourrée du 14 mars, par Viendez-Voir

Grandes Poteries, par Idyll

Non sofre santa marta, par Luc Arbogast


 

 

La bourrée en vidéo

 
 

 


Folk à l'affiche

Les musiciens trad

Alambic
Bal-us-Trad
Cedric-Martin
Folk-YOurs-Elf
Frangipans
La-Chamaille
Poivre-et-Celtes
Semi-Croustiallants
Sylvain-Piron

40-groupes

Au Gré des Vents, Bagad Kiz Avel, Cairn, Bal'us'Trad, Blizare, Excalembour, Duo Expire, Hélène sur la jetée, Fistoulig, Galaad, L'Air du Temps, Fresquel, La Chamaille, Les Semi-Croustillants, Les Z'Apprentis, Luc Arbogast, Musik vom Vegala Fald, Quatr'Quart, Ton-Ton-Demi-Ton, Stanza, Tournemalines, Sylvain Piron,...

Exprimez-vous

Sous divers articles, un espace vous est offert pour vos commentaires. L'anonymat, les pseudos sont possibles.
Vos apports sont des enrichissements précieux, des couleurs essentielles et une des raisons d'être de ce site, qui diffuse des informations, des idées mais permet aussi des retours et des échanges sur les thèmes et activités qui nous passionnent.