Au Gré des Vents

Au Gré des vents, musique traditionnelle de bal folk

 

Créé en : 1985

Style : alsacosuédauvergnaroumanoïrlandocetltiques

Musicien : 2 ou 3

Chanteur : 1, en option

Instruments : Accordéon, contrebasse, cornemuse, clarinette basse, épinette des Vosges du Jura alsacien, violon, mandoline, bodhran.

Musique : Très jolie, qui fait danser

Danses : Tout sauf breton

CD :
En attendant (1992)
Du piment dans le kougelhopf (1994)
Le Colporteur (1997)
>> Tout 3 épuisés

La fiancée du diable (2001)
Fraxinelle (2003)
Étoile du matin (2009)
Soll Lawa (2013)
>> En pleine forme

Contact : Gilles, tél : 03 89 30 55 36, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : www.carnetdebal.org

 

Message personnel de Gilles "Je voudrais juste dire un petit bonjour à Georgette et rapeller à Marc d'arrêter de faire l'andouille."

Au gré des bals folks d'Alsace, vous croiserez forcément Au Gré des Vents. Ces musiciens du Sundgau puisent leur répertoire dans les fonds écrits par des collecteurs du siècle passé. Au Gré des Vents rejoue ces mélodies avec une sensibilité actuelle en vue de les faire revivre par le biais de la danse. Ces musiques viennent d'Alsace, bien sur et également de Franche-Comté, d'Auvergne, de Suisse, de Suède, de Roumanie, d'Irlande et emballent les oreilles avec enthousiasme, grâce et légèreté.

 

CD

Soll Lawa - 2013

Au Gré des Vents, 8ième CD : Sol LawaEnregistrement public lors de 3 bals à Katzenthal et Steinbach. 

Le groupe propose une relecture des musiques traditionnelles alsaciennes apportant une coloration celtique. L'épinette des Vosges dialogue avec la contrebasse, l'accordéon diatonique avec le violon ou la cornemuse. Ainsi, ces musiques que l'on croyait disparues renaissent sous les doigts des musiciens pour les pieds des danseurs et les oreilles des mélomanes, sous la forme de branles, cercle circacien, valses collectives et autres valses asymétriques.

  1. Cercle circalsacien (aussi appelé polka des allumettes) - 4'15
    Le 1er air, Schwäwelhelzla est une chanson de colporteur d'allumettes (Mulhouse collectée en 1850) ; le second air "der Handelsmann" (Brumath 1850 ; collecté par "Lefftz" ) ; le 3ème air « Tata Mikado » est une composition de Danyèle (2009) dédiée à Léa.
  2. Veila, Rosa, Bliamala : branle alsacien  - 4'42
    Chanson de quête de beignets ou chanson des filles de mai. il en existe de nombreuses variantes.
  3. Wasserkrug - 4'43
    Deux airs traditionnels alsaciens de la région de Sarreguemines, en Alsace Bossue trouvés dans le volume I de "Pinck". Ce sont deux versions d'une même chanson racontant l'histoire d'une servante battue pour avoir renversé la cruche à eau.
  4. Manège : valse à 11 temps - 3'42
    Composition de Danyèle Besserer (2000)
  5. Branle gai alsacien - 2'26
    Le 1er air "Geh mer net ewer mi Mattala" est répertorié par "Lefftz" et daté de 1850 à Puberg ; le second est une composition de Gilles Péquignot (1996)
  6. Valse coupée (aussi dite "casse-faînes" ) et le porcher - 6'15
    Version d'Engwiller, apprise de Richard Schneider. Le porcher ( der Saulocker) vient de Tchécoslovaquie et a été propagé par "le folk de la rue des dentelles "
  7. Scottisch alsacienne : les voltigeurs - 3'09
    C'est le titre original de cette pièce collectée par "Pink" ;
  8. Der Maia : branle alsacien - 3'23
    Cet air est très connu depuis le XVIè siècle (Pinck)
  9. Sept pas alsaciens - 7'12
    Le premier air "O Strasbourg " a été trouvé par "Lefftz" il vient de Colmar (1880) ; le second vient d'Oberseebach
  10. Le colporteur : valse à 8 temps - 3'47
    Composition de Danyèle Besserer
  11. Valse des roses ou valse familiale - 3'49
    Deux airs de la région de Sarreguemines collectés par "Pinck"
  12. Arma Bürastand : branle - 3'20
    Mélodie de Guebwiller datant de 1880, collectée par "Weckerlin"
  13. Valses à 5 temps - 5'12
    Le premier air est répandu dans toute l'Alsace depuis les années 70 ; le second, "Mes faux pas désespérés" est une composition de Gilles Péquignot.
  14. L'homme qui marche : branle au gré des vents - 5'12
    Composition musicale de Gilles Péquignot (1996)

Etoile du matin - 2009

Danyèle Besserer : accordéons diatoniques, contrebasse, tambours d'eau, shaker, bodhran.Au Gré des vents - Etoile du matin
Gilles Péquignot : épinette des Vosges, cornemuse, violon, mandoline, clarinette, clarinette basse, contrebasse, guimbarde, lustre, sanza.

Livret avec chorégraphies des danses.

  1. Sombre soupçon (valse mixer)
  2. Virginie (impaire / swiefacher)
  3. La fille, le chasseur et le jeune comte ( branles à 3 temps)
  4. Les voltigeurs (rhinländer)
  5. Arma Bürastand (branle)
  6. Sortie d'bistrot (mixer)
     
  7. Sarabande d'amour
  8. L'horrible Schleck (branle)
  9. Petit trésor (branles)
  10. L'histoire d'Edgar (valse à 5 temps / 7 pas)
  11. Tata Mikado (cercle circassien mixer)
  12. Grâce et modestie (branle)
  13. La fileuse (valse-bourrées-mixer)
  14. Neujahrslied (branle)
  15. 7 pas
  16. Morgastarn (étoile du matin) (chapelloise ou contredanse) 

 
CD précédents

 

 

Articles de presse

l'Alsace, 17 mai 2001© L'Alsace tous droits de reproduction réservés

Musiques : « La fiancée du diable »

Après trois mois de répétitions, le groupe de musique folk « Au gré des vents » vient d'enregistrer son quatrième CD intitulé « La fiancée du diable ».
A près les parutions successives de "En attendant", "Du piment dans le kougelhopf " et " Le colporteur", le groupe sundgauvien de musique folk "Au gré des vents" récidive avec la sortie prochaine d'un CD au titre aussi mystérieux qu'évocateur : " La fiancée du diable". Que leur arrive-t-il ? Les musiciens de "Au gré des vents " versent-ils dans la magie noire ? Non, bien sûr ! Le titre générique du CD est tout simplement celui d'une valse à cinq temps, une suite de trois airs traditionnels d'Alsace qui raconte la légende d'une jeune fille qui, après avoir désobéi à ses parents, découvre que son fiancé a des pieds de bouc. On préfère ça ! Les airs traditionnels et les compositions personnelles des musiciens Mathieu Lavarenne, Valère Kaletka et Gilles Péquignot se succèdent en autant de danses dont Danyèle Besserer a créé les chorégraphies sur la base de danses traditionnelles tels que les bourrées, branles, scottisches, mazurka et autres valses.

Poésie

On retrouve au fil des différents titres de nombreuses nouveautés ainsi que la poésie inhérente à la culture musicale traditionnelle alsacienne avec "S ' esch wor", "Adié- Wasserkrug", "Vive la mariée" ou encore "Der Lindenschmied" mais aussi l'humour communicatif qui caractérise les prestations du groupe avec "Wagadam", " Idée menthe", "Le p'tit coq", "Rent' pas trop trad", etc. Le nouveau CD propose un peu plus d'une heure de bonheur simple pour les amateurs de musique folk et ceux qui souhaitent s'initier à l'histoire des traditions musicales populaires locales.

Airs nouveaux

Pour réaliser ce CD, les musiciens ont usé un peu plus leurs instruments habituels, épinette des Vosges, accordéon diatonique, violon, mandoline, guitare, tambours d'eau… Ils ont également fait intervenir la guitare électrique et la flûte, cédant quelque peu à une évolution inéluctable, comme ils le précisent eux-mêmes : « Au gré des influences que lui apportent les vents, le groupe assaisonne des airs inédits alsaciens de musique celtique et les teinte de musiques actuelles. Ils créent aussi des airs nouveaux aux goûts d'hier. » Quant aux danses, elles ont été travaillées et mises en pratique dans le cadre de l'atelier de danses folk de Bisel, animé le mercredi soir par Danyèle Besserer et Gilles Péquignot. Si le groupe baigne naturellement dans la mouvance folk, étant ainsi continuellement au diapason de la culture et de l'actualité musicale traditionnelle qui lui fournit la riche matière pour la réalisation d'une publication, une telle réalisation lui a demandé trois mois de répétitions pour assurer l'enregistrement. La production du CD "La fiancée du diable " est assurée par "Carnet de bal" et a été enregistrée au studio "Crossroads" d'Ensisheim, sous la direction de Jacques Belzung. Il est distribué par "L'autre distribution" de Montlouis et sera disponible début juin chez tous les disquaires.

Luc Stemmelin

 

l'Alsace, 28 avril 1998 © L'Alsace tous droits de reproduction réservés

Au gré des vents musicaux

Depuis dix ans, le groupe folk « Au Gré des Vents » fait revivre la musique traditionnelle alsacienne, loin du cliché « choucroute/cuivres ». Dix ans qu'il fête les 1er et 2 mai à Bisel.
C'est toujours un moment important pour un groupe de musique de fêter un anniversaire, surtout quand il s'agit de dix ans de carrière dans un genre qui n'attire pas forcément la grande foule. « Au Gré des Vents » évolue dans le registre folk et musiques traditionnelles avec un succès que ne démentiront pas les folkeux d'Alsace, de France et d'ailleurs. C'est un groupe alsacien réputé pour l'ambiance chaleureuse qu'il sait créer à travers un éventail de danses collectives originaires d'Alsace bien sûr, mais aussi du Sud-Ouest, de Bretagne, d'Irlande, etc.

Festivals et concerts

Depuis plusieurs années, il anime, en France et à l'étranger, de nombeux bals et stages de danses ou d'instruments, et joue occasionnellement en concert. A l'écoute des échos que lui portent les vents, il s'est forgé un répertoire varié et riche en influences diverses. En dix ans, l'énoncé de leur carrière force le respect : participation aux festivals de Gannat (Allier), Saint-Chartier (Indre), Gennetines (Allier), Lautenbach, Wangen et Liesberg en Allemagne, Glasgow en Ecosse, concerts à Iguerande (Saône-et-Loire), Guebwiller, Nancy, Colmar, Benfeld et Wisla en Pologne, animations de bals dans tout l'est de la France mais aussi à Lausanne, Freiburg, Mainz, Berlin, Paris, Grenoble... Un parcours digne des plus grands groupes de musique « grand public », la mouvance folk s'étend largement dans toute l'Europe, ce qui permet aux musiciens de « Au Gré des Vents » d'évoluer au sein d'une mosaïque de groupes et de traditions musicales, apportant leur propre message et s'enrichissant de celui des autres.

À la recherche des airs perdus

D'une manière plus sédentaire, « Au Gré des Vents » s'attache également à pérenniser et faire revivre des sons et des airs aujourd'hui disparus de l'environnement sonore alsacien. Ainsi, après de longues recherches et la pratique magistrale de nombreux instruments, le groupe a produit trois compact disc d'airs traditionnels et de compositions et participé à l'enregistrement d'un CD de danses traditionnelles pour enfants. Les nombreux instruments utilisés donnent une palette sonore riche en couleurs et bien différente du cliché « choucroute/cuivres ». A côté de ces nombreuses activités, le groupe trouve le temps d'animer des bals folks, des stages de danses et d'instruments, des animations avec présentation d'instruments avec l'association « Carnet de bal ». Pour ce dixième anniversaire, le groupe espère réunir d'autres musiciens (nombreux et talentueux) qui les ont accompagnés occasionnellement, afin de faire revivre de grands moments musicaux et de cocasses anecdotes (surtout celles liées aux déplacements). Cet anniversaire servira également de bal de soutien à « Trad Magazine », la revue des folkeux, dont on pourra gagner des abonnements grâce au billet d'entrée par tirage au sort à minuit.