Pouce Étiré

 

 

Créé en

2002

Style

Traditionnel, Folk dépoussiéré

Musicien
2
Chanteur
-
Instruments
Accordéons diatoniques
Musique

Reprise d'airs traditionnels avec notre touche Pouce Étiré, compositions style Trad. (airs à danser)

Extrait : Repondit l'echo, Ecouter

Danses
Valse, mazurka, cercle chapelloise, breton...
CD

Le Rituel Mélange, voir ci-dessous

Contact

Jacques Saly , 10 rue de Steinsoultz, 68130 Jettingen
Tél : 03 89 70 81 36, mail :

 

CD

Le Rituel Mélange Le Rituel Mélange 

2005

Enregistré en collaboration avec La Poupée du Loup (folk rock intermédiaire).

  1. Le Rituel Mélange (La Poupée du Loup/ bourrée 2 temps)
  2. Gankino Horo (Pouce Étiré/ horo)
  3. Les Champs de Coton (La Poupée du Loup / valse)
  4. La Nef des Fous (La Poupée du Loup / scottisch)
  5. Hystérésis (Pouce Étiré / mazurka)
  6. Le Cobra à la Broche aux Brocolis Chauds (Pouce Étiré / scottisch-polka)
  7. Les Mineurs (La Poupée du Loup / chapelloise)
  8. Mikaze (La Poupée du Loup / polka)
  9. Le Lièvre et le Boiteux (Pouce Étiré / cercle circassien) 
  10. Le Pont du Bosphore (La Poupée du Loup / valse)
  11. Sapelpas I & II (Pouce Étiré / scottisch)
  12. Tamalou G. Bobola (Pouce Étiré / valse à 5 temps)
  13. Comme la Poupée du Loup (La Poupée du Loup / figures libres)
  14. Ti d’Vo / Ti d’Beuf (La Poupée du Loup / an dro)
  15. Abaque (Pouce Étiré / valse lente)
  16. Répondit l’écho (Pouce Étiré / bourrée 3 temps)
  17. Le maître de maison (branle)
  18. Le Rituel Mélange (dance remix)

 


Article à propos de leur CD

Chronique internet de Jean-Luc Matte (Trad Mag), 26 mai 2005

"L'idée paraît banale et pourtant, à y réfléchir, je ne trouve pas d'exemple d'autre CD ou deux groupes se partagent les plages. Il est vrai qu'ici l'un des deux groupes est un duo, dont l'un des membres joue également dans le second… A la première écoute, avant d'avoir lu la pochette cette alternance ne se remarque d'ailleurs pas forcément et pourtant elle équilibre bien les ambiances :
- " Pouce étiré " est un duo de diatos (j'allais écrire " un pur duo " mais j'ai entendu de la clarinette, non citée en pochette, sur une plage…) qui exploite différentes combinaisons en la matière : mélodiste d'un côté, accompagnement en accords main droite de l'autre ou duo à deux voix plus en contrepoint. Cela tourne très bien et les deux diatoniciens (Thomas Lavarenne et Jacky Saly) maîtrisent visiblement suffisamment bien leurs instruments pour pouvoir s'exprimer…
- " La poupée du loup " est un ensemble plus conséquent où Thomas Lavarenne tient donc toujours le diatonique mais épaulé par les cordes de Valère Kaletka et de Mathieu Lavarenne, le tout soutenu par basse (Eric hartmann) et batterie (Nicolas Jarrige). J'avais eu l'occasion de vous commenter leur démo live et si certains titres de celle-ci se retrouvent sur ce CD, l'ambiance s'est nettement calmée (effet studio certainement mais également une mise en place plus affinée) et il ne serait plus vraiment exact de les qualifier simplement de groupe folk-rock : le percussionniste est, en particulier, bien plus fin qu'un batteur de rock et la basse n'est pas ronflante. Certaines plages sont chantées (par Valère épaulé par deux choristes…), toujours avec une voix qui croit à ce qu'elle chante et qui y met de l'énergie, en moins débridé toutefois que sur la démo. Le registre tient alors de la chanson française actuelle, du moins celle qui a un peu de pêche. Les instrumentaux sont menés soit par le diato, soit par les cordes. Par leur ambiance, certaines plages rappellent d'ailleurs que Valère et Mathieu ont longtemps oeuvré dans Au gré des vents et Gilles Péquignot est d'ailleurs venu en invité assurer une partie de gaïda et de violon sur une plage.
Bien entendu, toutes les plages sont à danser et si le groupe est alsacien, l'inspiration puise à diverses régions avec parfois quelques liens discrets avec l'Alsace que la lecture du livret vous aidera à découvrir…
Ajoutons pour finir que, pour une fois, la " bonus track " mérite son nom et montre ce que peut faire un bon ingénieur du son avec des chutes de studio et un bon sens musical…"

 

Article de l'Alsace, 22 août 03

« Pouce étiré » donne le ton

Associés au sein du duo « Pouce étiré », Jacky Saly et Thomas Lavarenne redonnent à l'accordéon diatonique ses lettres de noblesse.
Instrument populaire répandu qui procède à la succession naturelle des tons et demi-tons de la gamme, l'accordéon diatonique a souffert de l'opposition à son cousin, l'accordéon chromatique. D'apprentissage peut-être moins laborieux et moins volumineux à transporter, il n'est pas rare dorénavant d'entendre ses sons caractéristiques au détour d'une fête ou simplement derrière les volets mi-clos d'une maison, transformée en salle de répétition.

Travail à l'oreille
Alors qu'ils se connaissent par leur engagement dans la mouvance folk, Jacky et Thomas participent à une rencontre initiée par l'association Alsace des Arts et traditions populaires à Mulhouse. « Je crois que c'est Suzanne Kallmeyer qui nous a incités à jouer ensemble », se rappelle Jacky Saly. « Ça a marché et nous avons repris le duo lors des rencontres de Courtavon en 2002. Maintenant nous profitons de nos fréquentes retrouvailles pour interpréter chaque fois quelques airs ensemble ». Musiciens à la sensibilité affirmée et faisant preuve d'une forte propension à l'improvisation, ils transmettent le vaste registre de la musique traditionnelle. Au sein de ces différentes formations folk, Thomas Lavarenne occupe une place particulière. S'il est le seul à intégrer à la fois Zipfelkapp, JK2L et Pouce étiré, excusez du peu, il est également le seul à pratiquer un seul instrument, l'accordéon diatonique en l'occurrence, et cela suffit à son bonheur : « Ma mère Suzanne Kallmeyer joue de cet instrument et je m'y suis mis un peu par hasard. C'est surtout le son produit par l'instrument qui m'attire. Il permet l'exploitation de beaucoup de possibilités, de jouer autant en accompagnement qu'en mélodie et autant en formation qu'en solo », commente Thomas avec une modestie qui ne doit pas cacher son talent car il travaille énormément pour se mettre au diapason de ses amis. « J'utilise peu le solfège ou une partition, je travaille beaucoup les morceaux à l'oreille », ajoute celui qui occupe une place à part… entière dans les différents ensembles.

L.S.