Le folk et sa musique culminent dans la pratique du bal folk. On y danse, sans spectacle ni costume folklorique, sur des musiques aux influences diverses arrangées et revitalisées. Ces bals vivent et tournent en attirant un ensemble aux proportions imprévisibles d'hommes et de femmes, de passionnés, d'esthètes, de curieux, de fervents, d'occasionnels, de militants, de rêveurs, d'habitués ou d'originaux du samedi soir. L'ambiance tonique et chaleureuse invite à bouger et à se rencontrer. Vous découvrez, par cette expérience de la fête, qu'une unité existe et que vous y avez votre place.

L'agenda par mail

S'abonner

Courriel mensuel : Danses & Festoyades. Remplissez les champs ci-dessous :

40-groupes

Les derniers ajouts :

Les Zanisées
Ribambal
Grumpy O Sheep

Colin-Tampon
FrancoisDreno
Cornemuse
Semi-Croustiallants
DoruKano
Bal-us-Trad
Le-Ptit-Blanc
Va-Nu-Pieds-de-Vasgovie
Sylvain-Piron
Alambic
Soraluna
Folk-YOurs-Elf
AleCeltique
Cedric-Martin
Luftibus
Mercieres
QuatrQuart
Effets-secondaires
Frangipans
La-Chamaille
Les-Sonneurs-du-lion
Excalembour
Stanza
Gabal
LucArbogast
Le-Ptit-bal
Selaouet
AuGreDesVents
Duorado

Les danses sont souvent faciles à apprendre, faites pour le plaisir des danseurs. Les changements de partenaire, se pratiquant de manière spontanée, entraînent incontestablement une ambiance décontractée et conviviale.

Description des danses

folk ???Il y a bal folk ce samedi, tu viens ? »
« Ah ? Bal folk ? Tu es sûre ? Ca n'est pas sur Accrofolk ! »
C'est pourtant dans la revue municipale. Voire. Peut-être ont-ils négligé de l'y inscrire. Je n'imagine pas que le webmestre l'ait oublié ! Bizarre.
Bref, nous allons à l'adresse indiquée. C'est en extérieur, il fait beau, il y a une banderole gigantesque « bal folk ». Il y a le parquet, plein de gens dessus, qui dansent, les tables de kilbe autour, la scène et les musiciens. Ils sont d'ailleurs nombreux, plus d'hommes que de femmes (Ah !), âges divers... et ils dansent, avec précision et enthousiasme.
Mais... ils ont tous des jeans et des chapeaux de cow-boys, et la batterie est drapée de drapeaux américains. Je me serais plutôt attendue à un drapeau breton !
C'est un bal « country » : tous ensemble, vers le nord, en-a-vant-, en-ar-rière, clap clap (dans les mains), changement de pied, quart-de tour- et on recommence vers l'est, puis vers le sud, etc.... Et ce n'est pas toujours pareil : plus ou moins simple, plus ou moins rapide, et à chaque annonce certains quittent le parquet (celle-là, je ne connais pas), ou y rentrent (Aaah ! enfin celle-là !). Au fond, un fonctionnement que nous connaissons. Je crois seulement remarquer que, s'ils nous ressemblent, ils sont un peu plus épais !
Intéressant à regarder un moment. S'y mettre... je n'ai rien contre...mais vu qu'il me faut une éternité pour apprendre une nouvelle danse, et que je ne sais pas apprendre en regardant...je n'ai pas essayé. Et cette musique ne me passionne guère. Quant aux drapeaux....(mais j'en supporte bien d'autres)...Bref, après les avoir regardés un quart d'heure, nous sommes allées ailleurs.
La question, c'est...les mots. Pourquoi avoir appelé ça bal « folk »...? Oui, c'est dérivé d'un folklore américain, avec lequel ça a d'ailleurs, me semble-t-il, encore moins de lien que nos cercle circassien et chapelloise avec un folklore européen...
Faudra réfléchir aux mots !

(à suivre !)

Cheveux gris

Commentaires   

0 # Jean-LuK 01-07-2013 22:54
Malheureusement , les bals country frappent partout, même en Bretagne ! C'est Bretons (je n'en suis pas) si attachés à leur culture, la délaisse trop souvent pour se genre de chorégraphie individuelle.
J'en ai même vu à la fête de la musique qui dansaient tout en country, même les slows, à deux mettre l'un de l'autre, ah ! les modes…
Répondre | Répondre en citant | Citer