Le folk et sa musique culminent dans la pratique du bal folk. On y danse, sans spectacle ni costume folklorique, sur des musiques aux influences diverses arrangées et revitalisées. Ces bals vivent et tournent en attirant un ensemble aux proportions imprévisibles d'hommes et de femmes, de passionnés, d'esthètes, de curieux, de fervents, d'occasionnels, de militants, de rêveurs, d'habitués ou d'originaux du samedi soir. L'ambiance tonique et chaleureuse invite à bouger et à se rencontrer. Vous découvrez, par cette expérience de la fête, qu'une unité existe et que vous y avez votre place.

L'agenda par mail

S'abonner

Courriel mensuel : Danses & Festoyades. Remplissez les champs ci-dessous :

40-groupes

Les derniers ajouts :

Les Zanisées
Ribambal
Grumpy O Sheep

Folk-YOurs-Elf
Le-Ptit-bal
Duorado
Les-Sonneurs-du-lion
Cornemuse
Luftibus
Mercieres
Colin-Tampon
Stanza
Excalembour
FrancoisDreno
Va-Nu-Pieds-de-Vasgovie
Sylvain-Piron
Bal-us-Trad
Soraluna
Gabal
DoruKano
Le-Ptit-Blanc
Semi-Croustiallants
La-Chamaille
Effets-secondaires
Alambic
LucArbogast
AuGreDesVents
Selaouet
Frangipans
Cedric-Martin
QuatrQuart
AleCeltique

Les danses sont souvent faciles à apprendre, faites pour le plaisir des danseurs. Les changements de partenaire, se pratiquant de manière spontanée, entraînent incontestablement une ambiance décontractée et conviviale.

Description des danses

 

Description

Sans doute de l'italien giga, une danse ancienne qui aurait peut-être donné son nom au giga, un ancêtre du violon, la jig est aujourd'hui une danse de pas (step dance) très pratiquée en Irlande où elle date du XVIe siècle mais la forme actuelle pourrait remonter au XVIIIe siècle.

La double jig (ou common jig) se danse en couple mais reste une danse des pieds, avec lesquels on exécute plusieurs figures sur un rythme en 6/8. Les mouvements des pieds, sautillements, battements, glissements, peuvent être très complexes et très nombreux. La single jig est assez semblable, plus simple, en 6/8 ou 12/8, un des mouvements n'étant exécuté qu'une seule fois (d'où le nom de single). La slip jig (ou hop jig) est plus légère, plus gracieuse. Les pas sont plus glissants. Une partie de la danse est faite avec les pieds, l'autre est une promenade en une sorte de mouvement autour de la salle jusqu'au retour à la place initiale où les danseurs exécutent les pas suivants. Le rythme est en 9/8.

Origine

Les jigs les plus anciennes pourraient venir de marches ou d'anciens airs adaptés. Si on en jouait également en Angleterre et en Écosse, la jig irlandaise a des traits typiquement irlandais, notamment mélodiquement.

La gigue pratiquée au Québec garde les mêmes caractéristiques, danse de pas où seuls les pieds et le bas des jambes bougent et l'adresse des danseurs doit être excellente. On la danse seul ou à deux en compétition. On gigue beaucoup au Québec, au point de parler de gigueur ou de gigueux. On y parle autant de gigue que de réel gigue et on y danse plutôt sur un air de réel lent que sur un air de jig irlandaise.

Copyright Etienne Bours

Extrait  : Dictionnaire thématique des musiques du monde, Etienne Bours, éditions Fayard, 2002, ISBN : 2-213-61415-6.
Dictionnaire de 1500 notices relatives aux musiques et aux danses du monde entier.

 

Les airs de jig se prettent tout à fait à la chapelloise ou au cercle circassien. 

 

Extrait

Jig, par Beodan