Le folk et sa musique culminent dans la pratique du bal folk. On y danse, sans spectacle ni costume folklorique, sur des musiques aux influences diverses arrangées et revitalisées. Ces bals vivent et tournent en attirant un ensemble aux proportions imprévisibles d'hommes et de femmes, de passionnés, d'esthètes, de curieux, de fervents, d'occasionnels, de militants, de rêveurs, d'habitués ou d'originaux du samedi soir. L'ambiance tonique et chaleureuse invite à bouger et à se rencontrer. Vous découvrez, par cette expérience de la fête, qu'une unité existe et que vous y avez votre place.

L'agenda par mail

S'abonner

Courriel mensuel : Danses & Festoyades. Remplissez les champs ci-dessous :

40-groupes

Les derniers ajouts :

Les Zanisées
Ribambal
Grumpy O Sheep

Mercieres
DoruKano
Le-Ptit-bal
Duorado
Selaouet
Folk-YOurs-Elf
QuatrQuart
AuGreDesVents
Colin-Tampon
LucArbogast
FrancoisDreno
Stanza
Excalembour
Va-Nu-Pieds-de-Vasgovie
Soraluna
Semi-Croustiallants
Gabal
Luftibus
Sylvain-Piron
Le-Ptit-Blanc
La-Chamaille
Les-Sonneurs-du-lion
Cedric-Martin
Bal-us-Trad
Alambic
Frangipans
AleCeltique
Cornemuse
Effets-secondaires

Les danses sont souvent faciles à apprendre, faites pour le plaisir des danseurs. Les changements de partenaire, se pratiquant de manière spontanée, entraînent incontestablement une ambiance décontractée et conviviale.

Description des danses

Forme

Formes variées, en chaine, en couple,...

Origine

Danse de Gascogne à deux temps, le rondeau était déjà dansé au XVIe siècle. Jusqu’à la moitié du XX e siècle, c'était la seule danse populaire dans la plus grande partie des villages landais et elle n'a quitté Gascogne que récemment.

 

Description

En chaîne courte

Cinq à sept danseurs, côte à côte, main dans la main, les avant-bras horizontaux, se déplacent vers la gauche en exécutant le pas spécifique de rondeau. Les hommes passent leur bras par-dessus ceux des femmes. La chaîne, légèrement arquée, avance de manière tonique tout en s’étirant et se rétrécissant comme un ressort. Une chaîne progresse rapidement sans couper la trajectoire des autres, son meneur passant derrière. Celui-ci donne son dynamise à la chaîne (trajet, vitesse, accélérations), tout en profitant de la place pour éventuellement montrer sa virtuosité. La musique est une répétition de phrases courtes, deux mesure en déplacement, deux mesures sur place.

En couple

Les couples de danseurs se placent les uns derrière les autres en cortège et progressent dans le sens des aiguilles d’une montre. Le premier couple mène le cortége et fait avancer celui-ci dans la proportion de 1 en avant pour 1/3 en arrière. Il est préférable de garder la forme en cortège, avec un début et une fin, afin de progresser convenablement. Quand la tête rejoint la fin, la ronde ainsi formée peut piétiner et manquer de dynamisme. Les deux partenaires se tiennent par la main, soit main droite à main gauche ou selon les formes de rondeaux, main droite à main droite. Cette dernière façon favorise la liberté de mouvement de l'homme situé sur l'extérieur du cercle et légérement en avant de la femme. Celle-ci est comme un second centre de cercle autour duquel l'homme évolue tel un satellite.

Rondeau des petites Landes

Il se danse en chaîne courte de quatre danseurs les hommes étant aux extrémités et les femmes au milieu. Il se caractérise par la structure décalée d’une mesure (la mesure 1 correspond à la mesure 4 de la forme en couple) et par la position des chaînes entre elles.  

Rédigé à partir des documents :
- "Rondèus e congos de las Lanas", 56 pages, auteurs : Miquèu Berdot, Maria-Glaudia Hourdebaigt , éditeurs Menestrèrs Gascons & ACPL, avec l'aide du CMDTA
- "L’engagement corporel dans les danses traditionnelles de France métropolitaine", 177 pages, mars 2006, auteurs : Catherine Augé et Yvonne Paire, éditeur : DMDTS (direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles)
- Dictionnaire thématique des musiques du monde, Etienne Bours, éditions Fayard, 2002, ISBN : 2-213-61415-6. Dictionnaire de 1500 notices relatives aux musiques et aux danses du monde entier.