Polka

Danse folk, la polka

Forme

Danse de couple

Danse festive, très classique en bal folk et facile à apprendre du fait de son rythme gai, voire effréné, ainsi que son pas simple. Elle est donc apprécée des danseurs débutants.

Origine

La polka prend ses origines en 1830 en Europe centrale. Elle passe par l'Allemagne et arrive dans les salons et bals publics parisiens en 1844. Son succès est si retentissant qu'on forge le mot de «polkamanie». Les journaux de l'époque lui font une belle part, elle fascine. Le mot polka est sur toutes les lèvres, mais dans un premiers temps, les jambes hésitent à enboiter le pas. Elle semble insolite, d'une exécustion difficile. De nombreux cours polka s'ouvrent à Paris, cours sérieux et cours farfelus par des professeurs sans scrupule. En très peu de temps, elle gagne toutes les couches de la population, des milieux bourgeois aux plus populaires et ce, dans toute l'Europe, grâce notamment aux nombreux manuels, articles et publications que les maîtres de danse font circuler.

 

Description

La polka est essentiellement composée de sauts et deux pas chassés dans chaque sens, réalisés dans un déplacement du couple autour de la piste sur la ligne de danse. Différentes variantes ont cours : polka sautée, polka glissée ou polka piquée, selon l'exécution des pas autres que le pas chassé. 

Sources :
- Dictionnaire thématique des musiques du monde, Etienne Bours,
- Guinguettes et lorettes, Bals publics à Paris au XIXe sicèle, François Gasnault, édition Aubier, ISBN : 2-7007-2206-X 

 

Extraits 

Good Aftermoon, par Excalembour
 

Polka, par l'Air du Temp

Polka a hisser, par Viendez-voir