Le folk et sa musique culminent dans la pratique du bal folk. On y danse, sans spectacle ni costume folklorique, sur des musiques aux influences diverses arrangées et revitalisées. Ces bals vivent et tournent en attirant un ensemble aux proportions imprévisibles d'hommes et de femmes, de passionnés, d'esthètes, de curieux, de fervents, d'occasionnels, de militants, de rêveurs, d'habitués ou d'originaux du samedi soir. L'ambiance tonique et chaleureuse invite à bouger et à se rencontrer. Vous découvrez, par cette expérience de la fête, qu'une unité existe et que vous y avez votre place.

L'agenda par mail

S'abonner

Courriel mensuel : Danses & Festoyades. Remplissez les champs ci-dessous :

40-groupes

Les derniers ajouts :

Les Zanisées
Ribambal
Grumpy O Sheep

QuatrQuart
Semi-Croustiallants
Va-Nu-Pieds-de-Vasgovie
LucArbogast
Mercieres
Sylvain-Piron
DoruKano
Les-Sonneurs-du-lion
Duorado
Le-Ptit-bal
Effets-secondaires
Gabal
AuGreDesVents
AleCeltique
La-Chamaille
Folk-YOurs-Elf
Soraluna
Stanza
FrancoisDreno
Cedric-Martin
Frangipans
Le-Ptit-Blanc
Excalembour
Bal-us-Trad
Luftibus
Cornemuse
Colin-Tampon
Alambic
Selaouet

Les danses sont souvent faciles à apprendre, faites pour le plaisir des danseurs. Les changements de partenaire, se pratiquant de manière spontanée, entraînent incontestablement une ambiance décontractée et conviviale.

Description des danses

Forme

Danse en chaîne

Gavotte, danse traditionnelle de bal folk et fest-noz

Origine

Danse populaire française, la gavotte fut sans doute, à l'origine, une danse pastorale. De la fin du XVIe à la fin du XVIIIe siècle, elle est une danse de cour très prisée en France. Elle est dérivée du branle. La gavotte est aussi une forme musicale que l'on retrouve dans les œuvres de nombreux compositeurs tels que Bach, Lully, Rameau, Gretry, Haendel, Mozart... mais encore chez certains compositeurs du XXe siècle.

En Basse-Bretagne, on danse encore la gavotte, danse très ancienne également. En breton, on l'appelle « red en dro ». Elle est en général dansée en rond, quoique certaines régions la dansent en chaîne. Le pas est en 8 temps avec déplacement vers la gauche. En général, on précise de quel terroir est la gavotte que l'on danse. Quand on parle de fisel, il s'agit de la gavotte du pays fisel en Cornouaille. Les gavottes des montagnes viennent de trois régions : Châteauneuf-du-Faou, Spézet Poullaouën et Calanhel. Il existe une gavotte du pays bigouden, une autre du Bas-Léon, etc. La gavotte peut être jouée en danse unique mais elle se danse souvent en suite. Dans ce cas, elle est jouée en début de suite et suivie par un bal (tamm kreiz - morceau du milieu) qui est un intermède de repos. En troisième phase, on retrouve souvent une autre gavotte plus enlevée. La suite fisel est une de ces suites possibles. Les styles peuvent être très différents d'un terroir à l'autre, se dansant parfois sur place ou au contraire « allongé », c'est-à-dire avec une progression importante, et parfois encore de façon rebondissante. Aujourd'hui, certaines gavottes (celle de l'Aven, par exemple) ont adopté le déplacement en couple. Les groupes et sonneurs bretons ont souvent des gavottes à leur répertoire: ils les jouent en couple biniou et bombarde, en groupes de fest-noz, en bagad, ou encore ils les chantent en kan ha diskan ou en chants à répons.

Copyright Etienne Bours


Extrait : Dictionnaire thématique des musiques du monde, Etienne Bours, éditions Fayard, 2002, ISBN : 2-213-61415-6.
Dictionnaire de 1500 notices relatives aux musiques et aux danses du monde entier.

 

Description

La musique est d'abord lente, on se déplace en se tenant par le petit doigt, pas croisés vers la gauche.
Puis, la musique change et face au centre de la ronde, on avance le pied droit (1, 2) puis on le recule (3, 4). On le fait quatre fois, puis on repart en marchant.
Le bras droit est sous le bras gauche du partenaire. Le mouvement est bras dessus, bras dessous.

 

Extrait

Suite Gavottes Ton simple, par Beodan
 

 

Vidéo

Sources : Celtic Bompa , Dancilla.com