Le folk et sa musique culminent dans la pratique du bal folk. On y danse, sans spectacle ni costume folklorique, sur des musiques aux influences diverses arrangées et revitalisées. Ces bals vivent et tournent en attirant un ensemble aux proportions imprévisibles d'hommes et de femmes, de passionnés, d'esthètes, de curieux, de fervents, d'occasionnels, de militants, de rêveurs, d'habitués ou d'originaux du samedi soir. L'ambiance tonique et chaleureuse invite à bouger et à se rencontrer. Vous découvrez, par cette expérience de la fête, qu'une unité existe et que vous y avez votre place.

L'agenda par mail

S'abonner

Courriel mensuel : Danses & Festoyades. Remplissez les champs ci-dessous :

40-groupes

Les derniers ajouts :

Les Zanisées
Ribambal
Grumpy O Sheep

Soraluna
La-Chamaille
Cedric-Martin
Va-Nu-Pieds-de-Vasgovie
QuatrQuart
Selaouet
Le-Ptit-Blanc
Semi-Croustiallants
Le-Ptit-bal
Gabal
FrancoisDreno
LucArbogast
Alambic
DoruKano
Excalembour
Luftibus
Folk-YOurs-Elf
AuGreDesVents
Bal-us-Trad
Effets-secondaires
Sylvain-Piron
Stanza
AleCeltique
Colin-Tampon
Mercieres
Les-Sonneurs-du-lion
Duorado
Cornemuse
Frangipans

Les danses sont souvent faciles à apprendre, faites pour le plaisir des danseurs. Les changements de partenaire, se pratiquant de manière spontanée, entraînent incontestablement une ambiance décontractée et conviviale.

Description des danses

Forme

Couple en cercle avec changement de partenaire

Chapelloise, danse de bal folkOrigine

Contrairement à une légende tenace, ce mixer n'a pas été inventé lors d'un stage à la Chapelle-des-Bois. Il s'agit d'un mixer suédois, appelé Aleman's marsj, lui aussi (comme le cercle circassien) apporté en France par Miss Pledge dans les années trente et pratiqué sous son appellation d'origine, aujourd'hui encore, aux États-Unis. A. Dufresne l'enseigne à la Chapelle-des-Bois dans les années soixante-dix ; en ayant oublié le titre, il le rebaptise « la Chapelloise ».

La danse se répand sous cette nouvelle appellation. En cours de route, elle s'en trouve d'autres : la «champenoise», la «gigue», «l'autre Cercle circassien», le «rock irlandais» etc. La vogue du bal folk l'exporte hors de nos frontières, où elle passe pour une invention française. Sauf en Angleterre, où le mixer suédois se voit naturalisé comme « English gay gordons ».

Aleman's marsj est un mixer, on change donc continuellement de partenaire. Signalons que la danse veut des airs de réel (et non de jig) et qu'elle se contente de 16 mesures (et non pas 32).

Copyright Yves Guilcher

Extrait de  : "La danse traditionnelle en France : d'une ancienne civilisation paysanne à un loisir revivaliste", Yves Guilcher

Edition Modal Folio / ADP, 1998, ISBN 2-910 432-17-3. 

Description

Formation : couples en cercle qui tourne dans le sens sinverse des aiguilles d'une montre (SIAM), le garçon à l’intérieur et la fille à l’extérieur du cercle.
Quatre pas en avant, chacun fait demi-tour et quatre pas en arrière. Même mouvement pour le retour. Le cercle tourne maintenant dans le sens des aiguilles d'un montre (SAM)

Les pas

Pas de polka, mesure 1 à 4 , les partenaires se rapprochent et s’écartent.
Pas de polka, 6 à 8, on change de côté, le cavalier prend la place de sa cavalière. Il lui présente sa main gauche, la cavalière passe devant le garçon en le regardant.
Pas de polka, 9 à 12, les partenaires se rapprochent et s’écartent.
Pas de polka, 13 à 16, les danseurs se rapprochent, s’éloignent, la fille passe sous le bras gauche levé du garçon et va donner sa main gauche au garçon suivant, derrière elle dans la ronde.

Particularité musicale

Les temps marqués en première partie correspondent au marché. Ceux de la deuxième partie au saut "rapproché-éloigné". 

Extraits

Anna, par Galadriel
 

Sa copine, par Au Gré des Vents